Martial Saddier

C’est avec un immense plaisir que je vous accueille sur ce site internet dédié à ma fonction de Député.

Je profite de cet édito pour vous remercier personnellement de la confiance que vous m’avez renouvelée à l’occasion des dernières élections législatives.

Convaincu de l’importance capitale d’une grande proximité des élus avec le citoyen pour un bon fonctionnement de la démocratie, il me paraît essentiel d’entretenir un contact permanent avec vous. Espace d’interactivité et d’échange, j’ai souhaité que ce site internet vous permette de mieux me connaître, de suivre mes actions et mon travail législatif et d’y trouver tous les renseignements dont vous auriez besoin. J’ai aussi et surtout souhaité que ce site devienne un nouveau moyen d’être à votre écoute, le plus simplement possible.

Je reste également à l’écoute de toutes vos suggestions qui me permettraient d’améliorer encore la qualité de ce site qui est maintenant le vôtre !

Le 21 novembre 2018

Amendement déposé en commission des affaires économiques sur la PLL protection des activités agricoles et des cultures marines en zone littorale


Télécharger le document

Le 20 novembre 2018

Question écrite à Mme la ministre des sports sur les inquiétudes formulées par le monde sportif au sujet des réductions budgétaires envisagées

Texte de la question

M. Martial Saddier attire l'attention de Mme la ministre des sports sur les inquiétudes formulées par le monde sportif au sujet des réductions budgétaires envisagées. Diminution des emplois aidés, baisse significative de l'enveloppe allouée au Centre national pour le développement du sport (CNDS), réduction du budget du ministère des sports, voilà autant de motifs d'inquiétude soulevés par les dirigeants bénévoles du mouvement sportif. À cela s'ajoute la suppression annoncée de 1 600 postes de conseillers techniques sportifs du ministère des sports. Alors que la France accueillera les jeux Olympiques en 2024 et que le sport reste un vecteur de lien social et transmission de valeurs pour les jeunes, il souhaite donc connaître les mesures que le Gouvernement envisage pour rassurer les millions de bénévoles quant au financement du monde associatif sportif.


Télécharger le document

Le 20 novembre 2018

Question écrite à M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur l'enjeu de l'ambroisie

Texte de la question

M. Martial Saddier attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur l'enjeu de l'ambroisie. 1,2 million de Français sont victimes d'allergies au pollen de cette espèce en fort développement en 2018 et qui entraîne des problèmes de pertes de biodiversité en raison de son caractère invasif. L'ambroisie colonise facilement tout espace non végétalisé. C'est pourquoi elle se développe particulièrement dans les parcelles agricoles et plus particulièrement dans les cultures de printemps faiblement couvrantes comme le tournesol. La question du désherbage des parcelles de tournesol s'avère essentielle pour que les producteurs puissent continuer à avoir des rendements satisfaisants et une production de qualité. Il est déjà observé une diminution des surfaces qui génère une famine des abeilles. En effet, le tournesol est l'une des principales cultures mellifères. 60 % de la production française de miel dépend du colza et du tournesol. C'est donc toute la filière apicole qui est aujourd'hui inquiète pour son avenir et celui du service de la pollinisation. Les agriculteurs doivent également bénéficier d'un accompagnement agronomique pointu : semis sous couvert, allongement des rotations, décalage des dates de semis... Enfin, les solutions de demain seront le fruit de la recherche scientifique et technique. Si la lutte biologique contre l'ambroisie n'est pas encore possible à ce jour, elle le sera peut-être demain grâce à la mobilisation de la recherche. Aussi, il lui demande comment le Gouvernement entend assurer durablement aux agriculteurs l'accès à l'ensemble des moyens de lutte contre l'ambroisie et les accompagner sur le terrain : arrachage manuel, binage des cultures, utilisation de variétés de tournesol tolérantes permettant un désherbage sélectif en post-levée (VTH), mise en place de faux-semis.


Télécharger le document

Le 20 novembre 2018

Intervention en commission des affaires étrangères sur l'accord-cadre sur la coopération sanitaire transfrontalière entre la France et la Suisse

La commission des affaires étrangères travaillait, cet après-midi, sur l'accord-cadre sur la coopération sanitaire transfrontalière entre la France et la Suisse. J'ai, dans un premier temps, rappelé qu'il existe des échanges permanents entre les HUG et la Haute-Savoie au travers notamment de la gestion de certains grands traumatismes ou encore de la présence au sein du CHAL, plus particulièrement à la Présidence de la Commission Médicale d'Etablissement (CME) de médecins travaillant aux HUG.
Je suis également revenu sur les difficultés rencontrées dans le projet de construction d'une école transfrontalière d'infirmières et d'aides soignantes, difficultés liées au statut des enseignants suisses, dont nous n'avons pas réussi à adapter le statut côté français. Enfin, je regrette que la mission n'ait pas auditionné les hôpitaux hauts-savoyards ni l'ARS 74. Bien que je partage la nécessité de partager les études et de limiter le départ des praticiens, j'ai appelé à la prudence et à la concertation avant toute signature de convention, l'offre publique de soins en Haute-Savoie concernant à la fois la population frontalière et la population non-frontalière.

Vous pouvez visualiser mon intervention en cliquant sur le lien ci-dessous :


Plus d'infos

Le 19 novembre 2018

Signature de la convention pluriannuelle du projet de renouvellement urbain de la CCFG

Ce matin, signature de la convention pluriannuelle du projet de renouvellement urbain de la communauté de communes Faucigny-Glières dans le cadre de la réhabilitation de quartiers d’intérêt régional : Les Îles, Bois Jolivet et Bellerive à Bonneville.

A l’époque où j’étais Maire de Bonneville, j’avais notamment été contacté par Monsieur Alain BENOISTON, Directeur Général d’Halpades, qui m’avait annoncé que la réhabilitation du quartier des Îles nécessitait un investissement de 120.000€ par logement ainsi qu’un relogement de l’ensemble des habitants durant les travaux. Il avait alors été décidé de procéder à une démolition totale des bâtiments du quartier. A la fin de mon mandat, c’est mon successeur Stéphane VALLI, actuel maire de Bonneville, qui a poursuivi ce projet.

Au vu de l’ampleur des travaux, j’ai été négocié directement avec Monsieur Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, pour obtenir une enveloppe plus importante de la Région : l’aide régionale est alors passé de 0,25M€ à 5M€.

Merci aux partenaires et rendez-vous à Cluses pour signer la même opération.

Ce matin, signature de la convention pluriannuelle du projet de renouvellement urbain de la communauté de communes Faucigny-Glières dans le cadre de la réhabilitation de quartiers d’intérêt régional : Les Îles, Bois Jolivet et Bellerive à Bonneville.

A l’époque où j’étais Maire de Bonneville, j’avais notamment été contacté par Monsieur Alain BENOISTON, Directeur Général d’Halpades, qui m’avait annoncé que la réhabilitation du quartier des Îles nécessitait un investissement de 120.000€ par logement ainsi qu’un relogement de l’ensemble des habitants durant les travaux. Il avait alors été décidé de procéder à une démolition totale des bâtiments du quartier. A la fin de mon mandat, c’est mon successeur Stéphane VALLI, actuel maire de Bonneville, qui a poursuivi ce projet.

Au vu de l’ampleur des travaux, j’ai été négocié directement avec Monsieur Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, pour obtenir une enveloppe plus importante de la Région : l’aide régionale est alors passée de 0,25M€ à 5M€.

Merci aux partenaires et rendez-vous à Cluses pour signer la même opération.